Le chanteur de Years & Years, Olly Alexander fait partie de ces artistes à qui l’on a recommandé de ne pas faire son outing afin de ne pas perturber sa carrière.

Olly a déclaré : « Un après-midi, j’ai rencontré une très gentille dame dont le travail consistait à nous aider à répondre aux questions dans des interviews – donnez-nous des conseils, dites-nous quels journalistes pourraient essayer de nous piéger ».

Mais quand il apprit à cette femme qu’il était homosexuel, elle lui recommanda de ne pas en parler.

Il comprit pourquoi elle lui l’avait dit ça, c’était parce qu’il était tout d’abord un musicien et que les gens ne devaient pas se soucier de savoir avec qui il couchait. Il avait besoin de tourner cette page et de vivre sans avoir honte de ce qu’il était.

« J’ai décidé de continuer d’en parler, j’avais inspiré les autres avec cet exemple. J’ai reçu tellement des messages d’admirateurs qui voulaient partager leurs histoires, qui se débattaient avec leur sexualité ou leur identité de genre, qui avaient des problèmes à l’école ou à la maison », il poursuivi en ajoutant que la violence, morale et physique, contre les jeunes LGBT était un choc pour lui.

« … J’ai dit oui, nous avons fait des progrès, mais je savais, d’après ce que je voyais et entendais, que ce n’était pas le cas. Dites-le à l’enfant transsexuel qui a tenté de se suicider trois fois, ou à la jeune fille musulmane qui a été expulsée de sa maison familiale pour être lesbienne. Et encore maintenant les gens débattent sur le sujet dans ce pays. Cela a des répercussions sur de nombreuses vies ».

« Nous n’obtiendrons pas l’égalité tant que nous n’aurons pas tous l’égalité. Ce n’est pas normal maintenant seulement parce que c’est normal pour un petit groupe des personnes. L’homophobie ne s’arrêtera pas tant que nous ne mettrons pas fin au racisme, au sexisme et à la transphobie ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.