Les gâteaux phalliques font partie de l’identité du Village d’Amarante au Portugal depuis des siècles. 

10 phal 01 (2).jpg

Ces gâteaux phalliques sont présent en abondance lors des fêtes traditionnelles dans ce village typique du Portugal. Ils font totalement partie de l’identité du village depuis des siècles.

10 phal 03 (2).jpg

En périodes de fêtes des banderoles avec des phallus en papier blanc flottent dans les étroites rues du village.

10 phal 02 (2).jpg

Ces célèbres gâteaux sont appelés «Bolos de São Gonçalo» (gâteaux de Saint Gonçalo) et parfois «doces fálicos» (bonbons phalliques), véritable symbole de fertilité. Depuis le XIII siècles les habitants d’Amarante s’échangent ces gâteaux en forme de pénis en érection comme un témoignage pas forcément subtil de leurs affections. Les pâtisseries sont également offertes aux femmes célibataires comme un porte-bonheur pour leur future vie amoureuse.

2759608192_e86ac9a4fe_z (2).jpg

Ces gâteaux sont une offrande au saint révéré, une prière comestible demandant l’unité, la fertilité et la fidélité.

10 phal 04 (2).jpg

Cette tradition aurait débutée au XIIIe siècle avec São Gonçalo, un prêtre catholique qui a vécu et est décédé à Amarante. Il est probable que la tradition trouve ses origines dans les pratiques païennes. Les symboles phalliques étaient fréquemment utilisés dans les rituels de fertilité païens. Durant la dictature portugaise (1926-1974) ces gâteaux ont été jugés obscènes et interdits. Les habitants d’Amarante, qui ne voulaient pas renoncer à cette tradition continué à les fabriquer et à échanger en secret….

10 PhallicCake1 (2).jpg

Il existe d’autres pâtisseries aux formes phalliques dans le monde, moins traditionnelles mais très connus comme à Banckock et aussi à Paris dans le marais au Gay Choc…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.