Un prêtre catholique Canadien est sous le feu des critiques pour un sermon dans lequel il dit que Satan a créé le drapeau LGBT+.

Le père Jérôme Lavigne, de Calgary, en Alberta (Canada), a déclaré dans un sermon que le drapeau Gay est un symbole de « l’anarchie » et condamne « la fornication, les actes homosexuels, la prostitution, la pédophilie, la sodomie ».

Ce révérend est déjà connu pour ses positions anti-LGBTQ et ses liens avec des nationalistes blancs de « Faith Goldy », qui l’ont invité à une table ronde en 2016.

Voici le texte du sermon controversé : « Et qui est le maître derrière tout ça ? Ce n’est pas de chair et de sang. C’est trop ingénieux « . « Il n’y a qu’un seul qui détourne la vérité à ce niveau. Qui libère des proportions insondables en prenant ce qui existe comme une alliance que Dieu a établie et en retournant complètement sa tête pour qu’il représente, une fois encore, le mal même à partir duquel la main réprimandante de Dieu a été déchaînée sur la création ? Il s’appelle Satan ».

Il a poursuivi en disant que c’était un « mensonge autodidacte » de croire que les gens naissent gays.

Le diocèse de Calgary a retiré la vidéo controversée de son site Web, déclarant : «L’Église catholique défend le bien commun de la société afin que nous vivions ensemble dans une atmosphère de paix, de sécurité et de respect de la dignité l’autre indépendamment de l’âge, l’ascendance, l’image corporelle, la culture, l’orientation sexuelle et la religion ». Mais une des vidéos a refait surface sur Internet. Le diocèse n’a pas précisé si Lavigne était passible de mesures disciplinaires .

Bien qu’il n’ait pas de rôle officiel dans les écoles catholiques financées par l’État, ce prêtre interagit régulièrement avec les enfants. « Ce n’est pas bien d’introduire ces croyances dans un environnement scolaire public », a déclaré Kristopher Wells, professeur à l’Université MacEwan. « Ce sont le genre de commentaires qui engendrent la haine, la violence et la discrimination ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.