314 total views

Une élève transgenre du lycée Fénelon de Lille s’est suicidée mercredi 16 décembre. Cette jeune fille de Terminale, née garçon, aurait été exclue de l’établissement au début du mois car elle portait une jupe. Sa mort provoque de violentes réactions sur les réseaux sociaux.

Elle s’appelait Fouad, elle avait 17 ans. Mercredi 16 décembre, cette lycéenne, scolarisée à Fénelon, à Lille, s’est suicidée dans son foyer d’accueil. Deux semaines plus tôt, l’adolescente, transgenre, avait été exclue une journée de l’établissement car elle avait porté une jupe, nous rapportent ses camarades.

Des accusations de transphobie

Sur les réseaux sociaux, certains mettent en cause une altercation entre l’adolescente et une adulte de l’établissement à cause de ce vêtement. Dans une vidéo, filmée par Fouad elle même, on entend une femme, identifiée par les élèves comme la CPE (Conseillère Principale d’Education) , fermement l’apostropher. L’échange est tendu.  

« Mais je la comprends ton envie d’être toi-même, ça je le comprends très bien ! Et tout ça c’est fait pour t’accompagner au mieux, c’est ça que tu comprends pas ! Parce qu’encore une fois il y a des sensibilités qui ne sont pas les mêmes. » Fouad, en larmes, se défend : « Mais c’est eux qu’il faut éduquer pas moi ! » « Je suis d’accord », abonde l’adulte. « Je vois pas où est le problème vraiment. Je ne comprendrais jamais » conclut la jeune fille. La vidéo est _suivie d’une photo où l’adolescente porte une simple jupe en jean, avec la légende « j’étais habillée comme ça »_. 

Ces images tournent sur les réseaux sociaux, Twitter, Snapchat et Instagram. Un Tweet appelant à la démission de la direction est partagé plus de 6 000 fois. Un rassemblement était ce prévu vendredi 17 décembre à 9h55 devant le lycée Fénelon. 

Une minute de silence prévue vendredi

Une des amies de Fouad, Zoé, explique qu’il y a eu jeudi matin un hommage dans sa classe, et qu’un minute de silence sera observée dans l’établissement vendredi à 12h45. Elle rejette les accusations de transphobie visant le lycée. « Ça ne sert à rien de vouloir chercher un fautif. » Elle espère pouvoir rendre hommage une dernière fois à son amie à la rentrée en janvier. 

Zoé raconte que Fouad avait aussi des soucis personnels, elle ne vivait plus avec sa famille, mais dans un foyer d’accueil. Ce que rappelle aussi un de ses proches sur Twitter. 

La direction ne s’exprimera pas à ce sujet. Le Rectorat a réagi jeudi soir, dans un communiqué où il genre Fouad au masculin. « Valérie Cabuil, rectrice de l’académie de Lille, a appris avec beaucoup de tristesse qu’un élève de terminale du lycée Fénelon de Lille a mis fin à ses jours au sein de son foyer d’accueil le mercredi 16 décembre. » Elle explique que l’établissement était au courant de la transidentité de l’adolescente, et que Fouad « était accompagnée dans sa démarche par l’équipe éducative de son foyer et de son établissement scolaire. »

Une cellule psychologique a été mise en place et sera maintenue aussi longtemps que nécessaire précise la rectrice.

Source :

Laisser un commentaire